Trousse de secours

Aujourd’hui, nous consacrons un article à la trousse de secours.

Mais pourquoi une trousse de secours ?

Que vous partiez en balade en montagne, en mer, dans les bois ou partout ailleurs où les secours ne sont pas à proximité et où la nature que nous aimons tant peut parfois s’avérer hostile, il est important de vous doter d’une trousse de secours vous permettant de faire face à une situation délicate.

De quelle taille ?

Une trousse de secours peut prendre toutes les formes et toutes les tailles. C’est à vous de juger en fonction de l’environnement dans lequel vous serez et les éventuelles difficultés que vous pourriez rencontrer.

Par ailleurs, pensez à la personnaliser en fonction de votre propre expérience et éventuellement de vos “pathologies” connues.

Sa première qualité sera de maintenir son contenu à l’abri des chocs, de la poussière et de l’eau afin que tout reste sain et à l’abri de la lumière.

Le contenant

Nous avons opté pour une mallette rigide  anti-choc et étanche. Ainsi pas de craintes à avoir si celle-ci tombe à terre ou dans l’eau.

Le choix s’est directement porté sur une valisette PELI (modèle 1200) pour les raisons suivantes :

  • Ouverture facile
  • Intérieur modulable (mousse prédécoupée découpable selon le format souhaité
  • Résistant  aux chocs, à l’écrasement, étanche à l’eau et à la poussière
  • Valve automatique de pression d’air

PELI-1200

LE CONTENU

Maintenant que nous avons le contenant, que mettre à l’intérieur ?

Il n’y a bien-sûr pas de liste exhaustive mais notre raisonnement a été le suivant :

  1. correspondre aux affections courantes
  2. facile d’utilisation
  3. parer au plus urgent (situations incapacitantes)
  4. problématiques spécifiques liées à nos activités apicoles (allergies aux piqures par exemple !)

Et croyez-nous, dans une petite valise comme celle-ci, on peut en mettre !!

PELI-1200-ouverte

trousse-secours

Voici ce que contient notre petite trousse de secours :

  • 1 lampe torche à led étanche et d’une autonomie de 50H.
  • 1 coteaux “outdoor” très robuste en inox avec coupe-corde, démanilleur et sifflet d’urgence.
  • 1 flacon de désinfectant (DAKIN)
  • Une boite de corticoïdes à avaler (Celestene) antiallergique et anti-inflammatoire.
  • 2 boites de paracétamol sublingual – fièvre, douleurs, anti-inflammatoire
  • 1 bande adhésive extensible (Urgo-strapping)
  • 6 Urgostrips – sutures cutanées rapides
  • 1 rouleau de scotch
  • 5 doses de sérum physiologique
  • 10 pansements de toutes tailles
  • 1 dose de sucre
  • 4 compresses stériles
  • 1 baume au calendula
  • 6 compresses imprégnées désinfectantes
  • 1 éponge hémostatique
  • 1 paire de gants
  • 4 cotons hémostatiques
  • 2 solutions hydroalcooliques
  • 1 bande de compression élastique
  • 1 paire de ciseaux
  • 1 pince à épiler
  • 1 aiguille
  • 1 briquet
  • 2 éponges
  • 1 kit d’injection de corticoïde
  • 2 stylos Anapen – Adrénaline
  • 10 comprimés d’Imodium
  • 4 comprimés d’Ixprim
  • 8 abaisse-langue – faire une attelle de fortune par exemple

Pensez à connaitre (et à faire connaître à votre entourage) le cadre et le mode d’utilisation de chacun des produits et médicaments contenus dans la trousse et à entretenir cette trousse en vérifiant régulièrement les produits utilisés, périmés etc.

Enfin, sachez qu’il n’existe aucune trousse de secours complète vendue dans le commerce. C’est à vous de vous la constituer en vous rapprochant de votre médecin de famille. Cette composition est donnée à titre d’exemple.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’une trousse de secours doit avant tout vous permettre d’aller vous faire soigner rapidement…