2016, un printemps compliqué

Alors qu’il y a quelques mois de cela, nous trouvions l’année précoce, le printemps arrivé à son terme, force est de constaté qu’il aura été bien médiocre finalement.

Après des floraisons précoces dues à un hiver plus que clément, nous avons connu un rafraichissement très franc puis les fameuses pluies… En effet, la plupart des terrains à proximité immédiate des ruches ont été inondés ce qui a eu pour conséquence d’anéantir les fleurs. Ainsi, par manque d’apport en nectar mais surtout en pollen, les reines se sont arrêtées de pondre et les colonies s’en sont retrouvées affaiblies.

Malgré tout, à ce moment précis les températures, n’étaient pas particulièrement froides. Résultat : un essaimage particulièrement prononcé cette année !!

En fait en ce début de saison, nous avons connus à peu près tous les ingrédients qui font qu’une année apicole peut être compliquée !!

Il nous faut désormais compter sur l’été, mais il ne remplacera malheureusement jamais un beau printemps.